1er mai 2018 : mobilisation unitaire

Posté par ulfosaintdenis le 25 avril 2018

Un 1er mai revendicatif et combatif.

Contre la remise en cause des acquis sociaux, la sélection à l’Université. Pour le progrès social, la Paix, la solidarité internationale.

Les Unions régionales CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES et UNEF appellent, à l’occasion du 1er mai à une mobilisation unitaire très forte et déterminée.

 

TOUS ENSEMBLE A LA MANIFESTATION UNITAIRE
MARDI 1ER MAI – 14H30 – PLACE DE LA BASTILLE

1 05 2018

Publié dans Divers | Commentaires fermés

Motion de la Commission Exécutive de l’UD FO 93 réunie le 12 mars 2018

Posté par ulfosaintdenis le 15 mars 2018

UNION DÉPARTEMENTALE FORCE OUVRIÈRE DE SEINE-SAINT-DENIS

 
La Commission Exécutive  de l’UD FO 93, réunie lundi 12 mars 2018 partage sans réserve le
communiqué de l’Union Régionale d’Ile-de-France FORCE OUVRIERE ci-dessous:

« LE 22 MARS : NON  AUX  PRIVATISATIONS  DES SERVICES  PUBLICS, 
OUI À LA DEFENSE DES AGENTS ET DES STATUTS.

Le  gouvernement  dans  sa  frénésie  de  contre-réformes,  s’attaque  à  tout  ce  qui  a  été  conquis  par  la
négociation et par les luttes en 1936 et 1945.
En s’attaquant aux 3 versants de la fonction publique (État, hospitalière, territoriale) il remet en cause
les  principes  et  valeurs  essentielles  de  la  République  assurés  par  les  fonctionnaires  dans  toute  la
France.
Avec  120 000  emplois  supprimés,  c’est  l’abandon  de  service  public  en  direction  des  usagers.  Mais
c’est aussi la précarité assurée avec 1 million de contractuels et la voie tracée vers la fin du statut.
C’est la mise en place de la rémunération au mérite et des plans de départs volontaires ; c’est le gel du
point d’indice et l’augmentation des cotisations, le rétablissement du jour de carence et la suppression
de 166 000 emplois aidés.
Non content de vouloir détruire les 3 versants de la fonction publique, il remet en cause le baccalauréat
et la formation professionnelle en s’attaquant au paritarisme.
À  la  SNCF,  il  annonce  que  les  ordonnances  seront  également  la  règle  pour  détruire  le  statut
d’entreprise  publique  afin  d’ouvrir  son  capital  à  la  concurrence  en  risquant,  comme en  Grande-
Bretagne,  de  voir  la  dégradation  du  service  s’opérer  en  mettant  en  cause  sécurité  et  sûreté  des
installations et des personnes. Cette contre-réforme a l’intention de s’attaquer au statut des cheminots
et  de  leur  régime  spécial  de  retraite,  comme  ce  gouvernement  à  l’intention  de  faire  disparaitre  les
lignes qu’il considère non rentables. Cette première offensive contre la SNCF risque de se poursuivre
contre la RATP- EDF et GDF – la Poste et les Télécoms… 
(Depuis que ce communiqué  a été rédigé, c’est à ADP qu’un plan de privatisation vient d’être
annonce.  Nos  camarades  sont  pleinement  engagés  dans  le  22  mars  contre  la  privatisation  des
Aéroports de Paris).
Si la liste est longue en ce qui concerne les services publics, les mauvais coups n’ont pas épargné le
secteur privé qui a déjà réagi en faisant grève et en manifestant dans différents secteurs et qui annonce
d’ores et déjà sa participation au 22 mars. C’est aussi le cas pour la sécurité sociale et Pôle Emploi qui
eux-mêmes  viennent d’annoncer leur engagement par un appel à la grève  et aux  manifestations, car
leurs revendications rejoignent celles des fonctionnaires. »
Ces mauvais coups, chacun aura pu les ressentir avec la loi Macron, de destruction du code du travail
imposée  déjà  par  ordonnances  et  qui  cassent  la  représentation  des  salariés  dans  les  entreprises  en
permettant une flexibilité de plus en plus grande et des licenciements plus faciles.
La riposte et la résistance s’organisent avec les personnels des EHPAD qui ont fait grève et
manifesté  et  avec  les  travailleurs  réagissant  face  aux  plans  de  licenciements  chez  PSA,
Pimkie,  Carrefour,  Pages  Jaunes…  Ce  sont  les  retraités,  qui  avec  la  ponction
supplémentaire  de  1,7  points  de  CSG,  voient  leur  pouvoir  d’achat  diminuer
considérablement  et  qui  appellent  d’ores  et  déjà  à  manifester  dès  le  15  mars  et  qui  se
mobilisent de nouveau le 22 mars. 
Page 2 sur 2
L’URIF FO invite l’ensemble de ses structures à se mobiliser massivement pour s’opposer à la volonté
qu’a ce gouvernement de remettre en cause le régime de retraite par répartition, de mettre en place une
retraite par points et de détruire l’ensemble des régimes spéciaux de retraites.
Décidément, OUI la Résistance doit s’organiser autour de ce 22 mars, départ d’une contestation d’une
politique conduisant à la destruction de toutes les avancées sociales.
Agents du public et du privé diront clairement :
- Aucun licenciement.
- Non à la destruction des services publics et oui à la défense des agents et des statuts.
- Non aux privatisations.
- Oui à la défense de tous les statuts et des conventions collectives.
-  Résistons  à  la  volonté  de  ce  gouvernement  de  détruire  le  régime  de  retraite  par  répartition  –  de
casser le code des pensions civiles et militaires et les régimes spéciaux.

Ce  22  mars,  dans  l’unité  d’action,  chez  les  fonctionnaires,  nous  porterons  les  revendications
des  7  fédérations syndicales qui appellent à cette journée :
- De dégel immédiat du point d’indice et le rattrapage des pertes de pouvoir d’achat subies.
- L’arrêt des suppressions de postes et la création d’emplois statutaires dans les services.
- Un nouveau plan de titularisation des précaires.
- Le respect de l’égalité professionnelle.
- L’abrogation du jour de carence.
- La pérennisation du système de retraites par répartition et des régimes particuliers.
Le 22 mars 2018, l’URIF FO est aussi engagée aux côtés des cheminots, de toutes les fédérations qui
luttent pour conserver le statut d’entreprise publique au service des usagers, le statut de cheminots et
leur régime particulier de retraites comme eux l’ont d’ailleurs fait en se mobilisant contre la casse du
code du travail.
Dans  cette  résistance  engagée,  l’URIF  FO soutient sans réserve tous  ceux  qui  dans  le secteur privé
luttent  aujourd’hui  pour  s’opposer  aux  plans  de  licenciement  et  aux  attaques  portées  contre  les
conventions collectives.

Le  22  mars  2018,  l’URIF  FO  participera  à  la  manifestation  dans  les  cortèges  des
fonctionnaires  qui  partiront  de  Bercy  à  14  heures  pour  converger  avec  les  cheminots  et
l’Energie place de la Bastille. »
 
La CE de  l’UD  fait sienne cette orientation et invite toutes ses structures à  s’engager
pleinement  pour  la  réussite  de  cette  journée,  et  comme  l’indique  le  communiqué
commun des organisations de la Fonction publique à « débattre dans l’unité la plus large
possible des perspectives à venir ». 
 
Bobigny, le 12 mars 2018

Publié dans Divers | Commentaires fermés

22 mars 2018 : grèves et manifestations dans la Fonction Publique

Posté par ulfosaintdenis le 8 mars 2018

C’est pour faire entendre leurs légitimes revendications que les organisations CFTC, CGC, CGT, FAFP, FO, FSU et Solidaires appellent les agent.es à se mobiliser massivement le 22 mars.

POUR :

▪ Une négociation salariale immédiate pour le dégel de la valeur du point d’indice, le rattrapage des pertes subies et l’augmentation du pouvoir d’achat ;

▪ L’arrêt des suppressions d’emplois et les créations statutaires dans les nombreux services qui en ont besoin et non un plan destiné à accompagner de nouvelles et massives suppressions ;

▪ Un nouveau plan de titularisation des contractuel.le.s, de nouvelles mesures pour combattre la précarité et non pour favoriser son extension comme le préconise le gouvernement ;

▪ Des dispositions exigeantes pour faire respecter l’égalité professionnelle ;

▪ L’abrogation du jour de carence ;

▪ La défense et la pérennisation du système de retraite par répartition et des régimes particuliers ;

▪ La défense du statut général des fonctionnaires, et des statuts particuliers, qui permet déjà de répondre aux besoins de la population sur l’ensemble du territoire et qui garantit l’égalité entre les usagers.

 

 

Publié dans Divers | Commentaires fermés

Journée de mobilisation le 16 novembre

Posté par ulfosaintdenis le 6 novembre 2017

CGT – FO – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL

Pour les organisations syndicales de salariés, d’étudiants et de lycéens CGT – FO – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL réunies le 24 octobre 2017, un constat s’impose, celui d’une politique libérale visant à accroitre les inégalités au profit d’une minorité. 
 
Qu’il s’agisse : – de nombreuses dispositions inacceptables des ordonnances, limitant des droits des salariés-es ; – des risques qui pèsent sur les droits des salariés-es  et demandeurs d’emploi en matière d’assurance chômage ou de formation professionnelle ; – de mesures précarisant toujours un peu plus l’emploi et l’insertion des jeunes sur le marché du travail ;  – de la remise en cause des droits à l’avenir des jeunes par l’instauration d’une sélection à l’entrée de l’enseignement supérieur ; – de la modération salariale et de l’augmentation de la CSG ; – des atteintes au service public et à la protection sociale ; les organisations signataires s’adressent solennellement au gouvernement afin qu’il prenne en considération les attentes sociales multiples qui s’expriment dans le public et le privé, par les actifs, les jeunes, les demandeurs d’emploi et les retraités-es.
 
Compte tenu de la gravité de la situation, elles décident de faire du 16 novembre 2017 une journée de mobilisation interprofessionnelle, étudiante et lycéenne, par des grèves et manifestations.
 
Elles invitent les autres organisations syndicales et de jeunesse à s’y associer.

A Paris, départ de la manifestation à 14 h, place de la République.

Publié dans Divers | Commentaires fermés

Mobilisation de la Fonction Publique le 10 octobre

Posté par ulfosaintdenis le 7 octobre 2017

TOUTES ET TOUS EN GREVE LE 10 OCTOBRE

Assemblée générale à 10H30 à la Bourse du Travail de Saint-Denis

Départ collectif en cars à 12h pour la manifestation République – Nation

Ensemble pour :

➭ La défense du Statut des fonctionnaires, cadre collectif de garanties pour les agents et les usagers, dans le cadre du combat interprofessionnel contre la casse du Code du Travail et du principe même de garanties nationales ;

➭ L’augmentation des salaires par une forte revalorisation du point d’indice et des me- sures pour rattraper les pertes antérieures ;

➭ Face à la hausse de la CSG, que nous contestons, l’attribution de points permet- tant une amélioration du pouvoir d’achat ;

➭ La reconnaissance du travail effectué dans le déroulement de carrière et donc l’abrogation de toutes les formes de salaire au mérite, dont le RIFSEEP ;

➭ Des créations d’emplois statutaires et l’arrêt immédiat de toutes les suppressions ;

➭ Le non-rétablissement du jour de carence ;

➭ La défense et le développement des missions publiques et l’abandon de tous les projets de privatisation ;

➭ La revalorisation des carrières, la revalorisation des filières et des corps notamment les corps à prédominance féminine afin d’appliquer le principe : « un salaire égal pour un travail de valeur égale », ainsi que la reconnaissance des qualifications ;

➭ La reconnaissance de la pénibilité par le maintien et l’extension de la catégorie active ; ➭ Le maintien et le renforcement de nos systèmes de retraite ;

➭ La revalorisation urgente des pensions versées ;

➭ Les moyens nécessaires à la formation professionnelle (et notamment le rétablissement du 1 % CNFPT).

Publié dans Divers | Commentaires fermés

Journée de mobilisation du 21 septembre

Posté par ulfosaintdenis le 18 septembre 2017

Les organisations syndicales d’Ile de France CGT, Solidaires, FSU, FO, UNEF, UNL et FIDL appellent à une nouvelle journée de mobilisation le 21 septembre.

Lire le communiqué unitaire : ici.

 

Jeudi 21 septembre, manifestation à 14h, Place du 18 juin 40 (Montparnasse) – Place d’Italie, pour exiger l’abrogation de la loi El Khomri et le retrait des ordonnances.

 
L’URIF FO, pour sa part, considère que nous devons porter les assemblées générales dans les entreprises afin de préparer les grèves en les ancrant pour obtenir satisfaction sur les revendications que nous portons. Elles contribueront après l’action du 21 septembre à laquelle nous avons décidé de participer, de ne rien lâcher d’abord sur la loi Travail mais sur toute leur nouvelle conception de société ultra libérale qui a décidé de « tuer » toutes les conquêtes sociales de 1936 et de 1945.

Lire le communiqué de l’URIF FO : ici.

Publié dans Divers | Commentaires fermés

Journée de mobilisation du 12 septembre

Posté par ulfosaintdenis le 6 septembre 2017

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, CFE-CGC, UNEF de la Seine-Saint-Denis appellent les salarié-es, les jeunes, les retraité-e-s, les privé-e-s d’emploi à se mobiliser le 12 septembre, dans l’action et la grève, pour contrer cette Loi Travail XXL et ouvrir des perspectives porteuses de progrès social.

A Saint-Denis, les Unions Locales CGT, FO, Sud-Solidaires appellent à une AG interprofessionnelle de grévistes mardi 12 septembre à 10h30, Bourse du Travail de Saint-Denis – Départ car à 12h30 de la Bourse pour la manifestation à Paris, 14h, de Bastille à Place d’Italie.

Lire l’appel des organisations du 93 : ici.

 

Mardi 12 septembre, exigeons le RETRAIT de la Loi Travail XXL !

 

Publié dans Divers | Commentaires fermés

Construisons les mobilisations !

Posté par ulfosaintdenis le 21 juillet 2017

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, CFE-CGC, UNEF de la Seine Saint Denis appellent les salariés, les jeunes, les retraités, les privés d’emplois à se préparer et à s’engager dans toutes les mobilisations à venir.

Le gouvernement prépare, par le biais d’ordonnance c’est-à-dire sans débat préalable et sans vote de l’Assemblée Nationale (un 49.3 XXL !),  des attaques d’une violence jamais égalée contre le monde du travail.
Ce projet de réforme part d’un postulat : la réglementation du travail comme frein à l’embauche, ce qui est faux comme vient une nouvelle fois de le démontrer une note de l’INSEE de juin 2017. 
Le texte gouvernemental, sous couvert de pragmatisme, est en réalité un document idéologique, libéral, qui recycle les vieilles lunes du MEDEF, qui ont pourtant  partout démontré leur échec. Ses orientations vont toujours dans le même sens : plus de précarité et de flexibilité pour les salariés, plus de « souplesse » et de facilités à licencier pour les entreprises. Il aggrave les dispositions de la  loi travail, en faisant primer les accords d’entreprises au détriment des garanties collectives et du code du travail.

 

Lire, ici, dans sa totalité, la déclaration unitaire des unions départementales de Seine-Saint-Denis.

 

Publié dans Divers | Commentaires fermés

Soutien aux agents du CTM de Saint-Denis

Posté par ulfosaintdenis le 17 février 2017

Appel à un rassemblement lundi 20 février à partir de 10 h 30

au CTM, 10 avenue de Stalingrad à Saint-Denis,

pour soutenir les 21 agents en grève depuis 10 jours.

Une collecte sera organisée sur place pour leur apporter un soutien financier.

Exprimons notre solidarité

en venant nombreux à ce rassemblement !

Mise à jour du 22/02/2017 :

 COMMUNIQUE FO SAINT-DENIS :

Dans un article du journal « Le Parisien » concernant la mobilisation au CTM, la mairie de Saint-Denis dit vouloir privilégier la « négociation ». Très bien ! Nous aussi ! Seulement, nous nous permettons de poser quelques questions …

De quelle négociation parle la mairie ?  A quel moment la mairie de Saint-Denis a-t-elle ouverte les négociations ?  Le syndicat FO a demandé audience au maire dès le début du conflit, pourquoi à ce jour aucun rendez-vous n’a été proposé ?  Est-ce privilégier la négociation quand la mairie exige l’arrêt de la grève pour commencer à discuter ?

Pourquoi le rapport de l’enquête administratif est tenu secret ? Que cache-t-il pour que le contenu ne soit même pas présenté aux représentants du personnel ?  La maire adjointe déléguée au CTM a affirmé lors du CTP et devant les agents que la mairie était déjà informée de « ce qui se passait au CTM »… Alors pourquoi n’avoir rien fait ?  Pourquoi lors de la découverte d’un kilogramme de cocaïne en 2015, aucune mesure n’a été mise en œuvre pour renforcer la sécurité au CTM ?   La mairie ne porte-t-elle donc pas une lourde responsabilité dans cette affaire ?

Tout le service des fêtes serait dissous. La mairie insinue-t-elle que tous les agents du service sont des voleurs ? La mairie a-t-elle les preuves permettant de mettre l’ensemble des agents en cause ?

La mairie décide de confier la sécurité du CTM à une société privée. La mairie a-t-elle davantage confiance en une société privée plutôt qu’envers des agents de la fonction publique ? La mairie serait-elle donc maintenant favorable à la privatisation de services publics ?

Le syndicat FO est ouvert à la négociation en vue de sortir de cette crise ! Nous demandons à monsieur le Maire d’ouvrir véritablement la négociation, donc de commencer par proposer un rendez-vous et que des discussions sur la base des revendications des agents puissent être engagées. Si le maire souhaite accélérer la sortie de crise, il peut nous rejoindre sans tarder au CTM, les agents et le syndicat FO y seront rassemblés, comme tous les jours depuis 14 jours.

La mobilisation continue !

Nouveau rassemblement au CTM

Vendredi 24 février à partir de 10h30.

Saint-Denis, le 21 février 2017

Publié dans Divers | Commentaires fermés

Les agents de Saint-Denis en grève pour la défense du CTM et de son personnel

Posté par ulfosaintdenis le 8 février 2017

ctmLe syndicat FO des territoriaux sera toujours auprès des agents pour défendre leurs droits et leurs conditions de travail !

Non à la suppression des logements de fonction !

Non à la baisse du pouvoir d’achat !

Non à la réduction des effectifs !

Non à la privatisation du gardiennage du CTM !

Non à la privatisation du service des fêtes !

Pour la défense du service public !

Publié dans Divers | Commentaires fermés

123
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus