Loi Travail, FO dit non !

Posté par ulfosaintdenis le 26 février 2016

loitravail1

Une fois de plus, le gouvernement s’attaque aux droits et acquis des salariés. Après la loi Macron, la loi Rebsamen, voici la loi El Khomri qui vise à détruire tout l’édifice de protection que constitue le Code du travail. Une nouvelle fois, pour FO c’est non !

Nous aurons l’occasion de revenir sur le sujet dans les semaines et mois qui viennent car c’est une bataille fondamentale qui va s’engager. En attendant, voyez ici les derniers commentaires de la Confédération FO sur ce projet de loi.

 

 

 

Premières réactions sur le web : « On vaut mieux que ça ! »

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Communiqué | Commentaires fermés

Menaces sur la Bourse du Travail de Bobigny

Posté par ulfosaintdenis le 15 février 2016

ulbobignybobigny2Les attaques contre les syndicats, les militants et les salariés se poursuivent et s’aggravent. On s’en prend également aux moyens permettant aux syndicats de remplir leur rôle, notamment leurs locaux. Les unions locales de Bobigny sont ainsi gravement menacées.

Il s’agit en réalité de la suite des attaques contre les acquis des salariés. On s’en prendre également aux syndicats en leur supprimant les subventions, les moyens de fonctionner localement. Dernièrement, suite à l’intervention des syndicats devant le conseil municipal, le maire a feint de reculer en annonçant qu’il allait recevoir les syndicats et qu’il prenait en charge les dépenses qui étaient réglées à l’aide des subventions. Mais il a fallu un recours devant le tribunal administratif et la pression du préfet pour que le maire applique finalement ces décisions. Maintenant, le maire revient à la charge en soumettant à la signature une nouvelle convention qui stipule que la mairie peut reprendre les locaux à tout moment. Face au refus des syndicats de signer, il vient de décider de mettre à l’ordre du jour du conseil municipal du 17 février 2016 un point sur la résiliation du contrat, c’est-à-dire l’expulsion des syndicats de la Bourse. Un rassemblement pour ce jour-là a été décidé par les syndicats pour empêcher le conseil municipal de voter une telle décision.

Tous au rassemblement devant la Mairie de Bobigny !

Mercredi 17 février 2016 à 18 heures

Métro ligne 5 : Bobigny Pablo Picasso

Tram T1 : Hôtel de Ville de Bobigny

 

Mise à jour :

La mobilisation a payé !

Plusieurs centaines de manifestants ont investi le conseil municipal pour demander le retrait de la délibération portant sur la rupture de la convention entre la Bourse et la ville. C’est la détermination des manifestants qui a amené le Maire à ajourner le conseil municipal et à ouvrir des négociations. D’ores et déjà, on peut affirmer que la pérennité de la Bourse du Travail est préservée.

Publié dans Communiqué | Commentaires fermés

150 000 manifestants dans toute la France ont fait entendre leurs revendications !

Posté par ulfosaintdenis le 27 janvier 2016

paris 26 janvierLes fonctionnaires ont fait entendre leurs revendications ce 26 janvier à l’appel des syndicats FO, CGT et Solidaires.

« La revendication immédiate des fonctionnaires c’est la hausse des salaires » confirmait ce 26 janvier le secrétaire général de la Confédération FO, Jean-Claude Mailly en ouverture de la manifestation parisienne.

Publié dans Divers | Commentaires fermés

26 janvier 2016 : les appels à la grève se multiplient

Posté par ulfosaintdenis le 19 janvier 2016

Les organisations syndicales de l’enseignement supérieur et de la recherche se joignent à l’appel des fédérations FO, CGT et Solidaires de la fonction publique, de même que les unions régionales d’Île-de-France, y compris celle de la FSU. Le 18 janvier, nouvel appel des trois fédérations et déclaration du bureau confédéral de FO, annonçant la participation de Jean-Claude MAILLY à la manifestation parisienne.

appel esrurifappel2conf bc

Publié dans Tract | Commentaires fermés

Levée immédiate des condamnations et des poursuites à l’encontre des salariés de GOODYEAR !

Posté par ulfosaintdenis le 16 janvier 2016

Motion adoptée à l’unanimité le 14 janvier 2016 :

L’Assemblée Générale de l’Union Locale FO de Saint-Denis tient à apporter son soutien plein et entier aux salariés, syndicalistes de GOODYEAR condamnés à 24 mois de prison dont 9 fermes.

Alors que la violence est celle des patrons qui licencient à tour de bras, ce jugement est une provocation inacceptable et révoltante.

L’UL FO de Saint-Denis propose que l’unité soit réalisée afin d’arrêter cette vague de répression qui s’abat sur l’ensemble des militants qui résistent face à la violence patronale et gouvernementale.

Nous exigeons la levée immédiate des condamnations et des poursuites à l’encontre des salariés de GOODYEAR.

 

Publié dans Motion | Commentaires fermés

Grève du 26 janvier 2016 : appel de la Fédération Générales des Fonctionnaires FO

Posté par ulfosaintdenis le 10 janvier 2016

 

Capture1Avec le gel du point d’indice, la diminution des promotions et des primes, les restructurations permanentes, la dégradation des conditions de travail, la désertification du service public, la réforme des collèges, la réforme territoriale, la Loi santé, la coupe est pleine !

C’est pourquoi la FGF-FO appelle les fonctionnaires et agents publics à débrayer le 26 janvier 2016.

Publié dans Tract | Commentaires fermés

Grève du 26 janvier 2016 : communiqué de presse FO, CGT, Solidaires

Posté par ulfosaintdenis le 10 janvier 2016

Capture2

Publié dans Tract | Commentaires fermés

Pour FO, l’accord du 30/10/2015 sur les retraites complémentaires est inacceptable

Posté par ulfosaintdenis le 8 janvier 2016

 

retraite« Quand un accord est bon on le signe et on le défend. Quand il est mauvais on ne le signe pas et on le dénonce. »

FO, qui est pourtant l’un des principaux artisans du régime des retraites complémentaires AGIRC et ARRCO, refuse de signer le dernier accord.
Cet accord va introduire un mécanisme de recul de l’âge ouvrant droit au taux plein.

 

 

 

 

 

retraite2

Publié dans Tract | Commentaires fermés

Bonjour à toutes et à tous !

Posté par ulfosaintdenis le 7 janvier 2016

Bienvenue sur le site de l’Union Locale Force Ouvrière de Saint-Denis, Saint-Ouen, L’Île-Saint-Denis, Pierrefitte et Villetaneuse.

 

Vous êtes licencié(e), vos acquis sont remis en cause, votre salaire ou vos horaires ont subi une modification, votre employeur vous harcèle. Faites valoir vos droits avec FORCE OUVRIÈRE. Ne restez pas isolé(e). Informez-vous. FORCE OUVRIÈRE est là pour vous conseiller, vous orienter et vous défendre.

 

L’UL FO de Saint-Denis combat pour la défense des intérêts matériels et   moraux   des   salariés,   contre   les   plans   d’austérité.   Elle   se   prononce notamment pour :

  • la défense du Code du travail, des conventions collectives et des statuts,
  • l’arrêt des exonérations de cotisations sociales accordées au patronat,
  • le retour à la Sécurité Sociale de 1945, en particulier la réouverture des centres qui ont été fermés,
  • le retour aux augmentations générales de salaire pour toutes les catégories au minimum à hauteur de la hausse des prix, dans le privé, et pour le  rattrapage et l’augmentation du point d’indice dans la fonction publique,
  • l’arrêt   des   licenciements,   notamment   l’abandon   de   tous   les   plans   de licenciements,
  • pour le maintien de tous les postes dans la fonction publique au statut et l’embauche au statut de ceux qui sont employés dans la fonction publique  sous contrat précaire,
  • pour   la   défense   de   l’instruction   publique   nationale   et   des   diplômes nationaux,
  • le retour à 37,5 annuités donnant droit à une retraite à taux plein, pour la suppression de la décote appliquée sur le taux des retraites lorsque la durée de cotisation requise n’est pas atteinte,
  • le retour au calcul des retraites sur la base des dix meilleures années, pour le secteur privé,
  • le  maintien   intégral   du   Code  des  pensions  civiles   et  militaires,   et  des régimes spéciaux.

 

click tracking

free hit counter

Publié dans Divers | Pas de Commentaire »

123456
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus